Tour Auto Optic 2000 2014

tao2014_40x60_basse_definition

Le Tour Auto est un événement français incontournable. L’année 2014 était la 23ème édition de celui-ci, et les concurrents devaient rallier Paris à Marseille en passant par Dijon, Mulhouse, Aix les Bains ou encore Valence. Le Tour rendait cette fois hommage à BMW et à son (actuelle) filiale Mini après Aston Martin et Porsche l’an passé. La liste des engagés est une nouvelle fois alléchante.

Après avoir contacté l’équipe organisatrice, cette dernière nous accrédite sans soucis. Nous avions déjà couvert le Tour en 2012 mais nos photos n’avaient été prises qu’au parc fermé de Nîmes. Pour 2014, il en est différemment : nous préférons nous concentrer sur les clichés en mouvement au bord de la route. Malheureusement, nous ne pouvons couvrir que la dernière étape le samedi 12 avril qui rallie Valence à Marseille. Nous repérons plusieurs endroits sur Google Maps susceptibles d’être intéressants. Le premier se situe entre Malaucène et Carpentras dans le Vaucluse, et le Mont Ventoux semble visible depuis ce spot.

Mais il y a un hic : un voile nuageux règne dans l’atmosphère, ce qui n’est pas très photogénique… Les premières voitures arrivent à l’horaire prévu vers 9h45, d’abord des véhicules accompagnateurs.

IMG_3024     IMG_3034     IMG_3035

Puis c’est au tour des participants de faire leur apparition, à l’image de cette rare Frazer-Nash Le Mans Replica de 1954.

IMG_3039

Ou cette superbe Osca 372 FS.

IMG_3041

Comme vous le verrez, les Ferrari sont encore une fois bien représentées cette année, surtout les 275. En voici une en version GTB/4, portant le châssis N°09395. C’est vraiment dommage que le temps ne soit pas de la partie…

IMG_3043

Changement d’ambiance avec cette Morris Cooper S de 1964, néanmoins tout aussi belle.

IMG_3048

Les Jaguar sont également nombreuses pour cette 23ème édition. Ici, une XK140 Roadster.

IMG_3049

Le lieu que nous avons repéré est conforme à nos attentes (la météo en moins) et il est possible de s’essayer à des filés. Les résultats sont toutefois assez disparates. Une autre 275 passe, cette fois une GTB/C à 6 carburateurs et au nez long dont le numéro de châssis est le 07933.

IMG_3051

Une des attractions de ce Tour version 2014 était la présence de 0563, à savoir une Ferrari 250 GT Tour de France. Elle termina notamment 8ème du Tour en 1956, remporta de nombreuses courses (GP de Paris 1957 à Montlhéry, Rallye d’Alger 1957…) avant de finir à la 5ème place du Tour 1957. Malheureusement, nous ne l’avions pas vue arriver…

IMG_3060

Les participants continuent d’arriver par flots réguliers.

IMG_3061     IMG_3065     IMG_3068

Les Alpine A110 sont moins bien représentées que les années précédentes en raison de l’absence de Jean Ragnotti et d’Alain Serpaggi. Voici tout de même une 1600 S de 1970.

IMG_3072

Une autre 275 GTB/4, châssis 10403 de 1967.

IMG_3076     IMG_3077     IMG_3078

Des voitures découvrables sont également de la partie. Mais vous êtes plutôt capote en place comme sur cette Triumph TR3A, sans capote comme ces courageux en Porsche 356 Speedster ou toit en dur et en place comme cette Ferrari 458 Spider ?

IMG_3083     IMG_3088     IMG_3097

Il ne faut pas oublier les françaises, à l’instar de cette jolie Salmson 2300 S.

IMG_3099

Les 275 ne sont pas les seules Ferrari présentes. On trouvait aussi une 250 GT Boano par exemple. Il s’agit de 0661GT qui a notamment couru avec succès en Belgique à ses débuts.

IMG_3107

Il ne faudrait pas oublier les Porsche 911 Carrera RS 2.7.

IMG_3112     IMG_3113

Le cruel manque de soleil se fait ressentir, et le voile présent sur les photos assez désagréable. C’est dommage ! Ici un duo sympathique avec une Dino 246 GT (châssis 7590 d’après le net) accompagnée d’une Austin-Healey 100 M de 1955.

IMG_3115     IMG_3116

Une autre Triumph TR3A après la beige de tout à l’heure, cette fois capote baissée.

IMG_3124

Était-il possible de mieux coordonner les couleurs que cette 911 RS 2.7 suivie d’une Ferrari 599 ?

IMG_3130     IMG_3131

Le lieu où nous nous trouvons dispose d’une ligne droite qui permet de prendre les voitures de l’arrière. Ici, une Jaguar Type E S1 de 1962.

IMG_3137

Puisque le Tour rend hommage à BMW, n’oublions pas de les photographier. En voici plusieurs, dont une 2002 Turbo.

IMG_3139     IMG_3157

Parfois, des « civils » s’intercalent entre les participants.

IMG_3169

Une autre Ferrari spectaculaire, une 365 GTB/4 Competizione Gr.IV. Celle-ci est #13367 qui termina notamment à la 16ème place du général aux 24 Heures du Mans 1974 et 9ème des 12 Heures de Sebring 1975. La largeur est impressionnante sur route.

IMG_3172

Place à une BMW 3.0 CS de 1974.

IMG_3175

Autre Ferrari originale présente, cette unique 365 GTB/4 recarrossée en targa par Michelotti. Portant le numéro de châssis 15965, elle fut exposée au salon de Genève en 1975 et participa même aux 24 Heures du Mans pour le Team Nart la même année.

IMG_3177     IMG_3178     IMG_3180

Les groupes sont parfois constitués de voitures diverses.

IMG_3184

Les modèles se suivent et ne se ressemblent pas. Difficile de trouver un point commun entre cette Lancia Stratos Gr.IV et cette Jaguar MkI 3.4.

IMG_3192     IMG_3197

Nous n’avions pas encore photographié de Mercedes, c’est chose faite avec deux 300 SL Gullwing. A noter que le village du Barroux, avec son château, aurait pu constituer un joli cadre sans ce (foutu) voile nuageux…

IMG_3202     IMG_3218

Poursuivons avec cette sublime et rare Porsche 356 datée de 1954 ou cette autre Austin-Healey 100 M de 1956.

IMG_3222     IMG_3228

Il est près de 11h30 lorsque le ciel commence à se dégager : le soleil va-t-il enfin faire son apparition ? Les passagers de cette Jaguar XK 120 Roadster doivent se le demander.

IMG_3254

Les véhicules accompagnateurs modernes sont en majeure partie des Ferrari. A noter la présence d’une 458 rose…

IMG_3272     IMG_3275     IMG_3283

Le soleil fait effectivement son apparition et ce pour ne plus s’en aller de la journée. Aussitôt, l’impact sur les photos se fait ressentir, comme on peut le voir sur ce cliché de BMW 3.0 CSL.

IMG_3286

Nous en profitons pour changer légèrement d’emplacement.

IMG_3299

Nous n’avions pas encore mis d’Alfa Romeo. Voici donc une Giulietta SZ suivie d’une GTA 1600.

IMG_3301

Les Citroën Traction sont rares sur le Tour Auto. Ici, une version 15/6 (pour 15 CV et six cylindres) de 1950 dans un superbe état.

IMG_3307

Les italiennes sont nombreuses cette année encore, aussi bien parmi les voitures participantes que chez les suiveuses.

IMG_3310     IMG_3312     IMG_3313

Du côté de BMW, on pouvait trouver ce petit coupé 700 peu commun.

IMG_3314

Place ensuite aux monstres américains avec plusieurs Shelby Cobra et autres Ford GT 40.

IMG_3317     IMG_3323     IMG_3326

Mais ces bolides auront eu fort à faire cette année face aux Jaguar Type E, la meilleure terminant 2ème (celle de Lajournade visible sur la première photo de Cobra ci-dessus).

IMG_3334

Si vous appréciez les Type E et les Cobra, voilà d’autres photos pour vous. La Cobra rouge est celle du vainqueur de cette année, Shaun Lynn, mais la photo est ratée.

IMG_3335     IMG_3340     IMG_3342     IMG_3344

Chez Porsche, une seule 904 était engagée cette année.

IMG_3348

Les Alfa Romeo étaient encore une fois nombreuses.

IMG_3351     IMG_3353     IMG_3356

Mais la star de ce Tour 2014, c’est incontestablement la Ferrari 250 GT SWB Breadvan. Sous son numéro de châssis 2819, c’est à l’origine une 250 châssis court tout à fait classique qui termina 2ème du Tour 1961. En fin d’année, elle est achetée par le Comte Volpi et porte désormais les couleurs de la Scuderia Serenissima. Mais chez Ferrari, les tensions sont à leur comble ce qui causa le départ de plusieurs ingénieurs de la marque dont Giotto Bizzarrini. Ceux-ci rejoignent le Comte Volpi et aspirent à construire une concurrente de la 250 GTO. Pour cela, 2819GT est modifié et se voit notamment équipée d’une carrosserie plus aérodynamique que celle d’origine. Dès 1962, le bolide est prêt à en découdre et participe aux 24 Heures du Mans. Son surnom de « Breadvan » découlera de son esthétique particulière : en effet, le public comme la presse la surnomment affectueusement « camionnette du boulanger » (Breadvan en anglais donc) en raison de son panneau arrière vertical. Malgré un début de course prometteur puisque étant plus rapide que les GTO, la Breadvan dut abandonner suite à des problèmes mécaniques. Mais on la revit dans plusieurs événements dont la course de côte d’Ollon-Villars cette même année qu’elle termina à la 4ème place. C’est donc une Ferrari unique avec un très gros historique, et à la valeur inestimable, qui participe cette année au Tour Auto !

IMG_3364     IMG_3365

Mais ce choc visuel ne doit pas nous arrêter dans notre couverture de l’événement. Voici donc une Lotus Elan. Notez la différence de taille avec le ludospace qui la précède…

IMG_3368

Les Ford Mustang étaient représentées par plusieurs exemplaires. Ici, celle pilotée par Gérard Holtz et sa compagne.

IMG_3369     IMG_3371

Une dernière photo de cet endroit avec une Alfa 1600 GTA. En effet, 12h30 vient de passer et il est temps de partir vers le second spot que nous avions repéré.

IMG_3375

Après 1h45 de route, nous voici sur la route du col de la Gineste entre Marseille et Cassis. Le cadre est totalement différent avec la mer d’un côté, les montagnes de l’autre. Point positif, le soleil est au beau fixe.

IMG_3381

Une dizaine de minutes après notre arrivée, les premières voitures apparaissent. C’était limite !

IMG_3382

La Frazer-Nash est toujours là.

IMG_3385

Tout comme la BMW 507. La difficulté de cet endroit est de faire avec le trafic, il faut parfois jouer de chance.

IMG_3396     IMG_3397

Les voitures roulent au pas, ce qui laisse le temps de les admirer et de les photographier.

IMG_3401

Dernière Ferrari notable de cette édition, voici une 212 Inter. Il s’agit de 0205EL à l’origine carrossée par Ghia mais qui a reçu la carrosserie Berlinetta signée Vignale du châssis 0196A (une 340 America) dans les années 2000. Elle est vraiment sublime sous cet angle.

IMG_3404

Les voitures du public sont parfois aussi belles que celles du Tour Auto, à l’image de cette Aston Martin DB2/4.

IMG_3409

Un trio sympathique. A noter que nous avions omis la Ferrari 250 GT Lusso châssis 5157, c’est réparé.

IMG_3413     IMG_3415

Tout comme cette Aston Martin DB4 GT de 1960, châssis N°0105.

IMG_3425     IMG_3426

La fin du rallye est proche, et cela se sent comme le prouvent les nombreux stigmates sur les voitures. Cette Alfa Romeo 1750 GTV n’y a pas échappé.

IMG_3429     IMG_3430

Après celle du matin, voici une autre A110 1600 S.

IMG_3440

Puis un agréable duo dont le V6 Dino résonne contre les parois rocheuses.

IMG_3446

Puisque les BMW sont à l’honneur, voici une 2002 Ti.

IMG_3465

Si le trafic peut-être gênant, les vélos peuvent l’être également. C’est le cas au moment de prendre cette 275 GTB châssis 08677 !

IMG_3467

N’oublions pas les Lotus, avec les Europa par exemple.

IMG_3471

Descendons légèrement dans le virage pour changer de point de vue.

IMG_3477     IMG_3480     IMG_3483

Ce placement nous permet d’avoir une vision panoramique sur le long virage à gauche qui suit.

IMG_3486     IMG_3495     IMG_3504     IMG_3514

Retour sur la BMW 3.0 CS aperçue le matin.

IMG_3526     IMG_3528

Les voitures suiveuses sont nombreuses et variées.

IMG_3530     IMG_3532     IMG_3533

Les Mini sont très à l’aise sur ce genre de petites routes sinueuses comme le prouve cette Austin Cooper S. Notez la plaque amusante.

IMG_3556

Les Ferrari modernes semblent rouler groupées sur le Tour.

IMG_3558

Les 300 SL repassent également devant nous. Elles sont superbes et mettent un bruit terrifiant.

IMG_3563     IMG_3564

Le virage à droite nous permet de tenter quelques filés, avec plus ou moins de succès.

IMG_3567     IMG_3572     IMG_3575     IMG_3576

Comme dit précédemment, les Alfa Romeo étaient nombreuses sur le Tour. Les Giulietta se font rares sur nos routes.

IMG_3580     IMG_3581     IMG_3582

Le défilé continue, c’est un spectacle pour les yeux… et les oreilles.

IMG_3584     IMG_3586

Ce conducteur ne ménageait pas sa Volvo P1800, ici en appui.

IMG_3587

La Giulietta SZ fait son retour. C’est réellement une voiture à la fois originale et élégante. Il s’agit du châssis n°AR10126.00197, qui prit notamment aux 24 Heures du Mans 1962.

IMG_3591     IMG_3592     IMG_3593

Retour également de la 365 NART.

IMG_3613     IMG_3615

Le gris semble être de mise cette année.

IMG_3618     IMG_3621     IMG_3626     IMG_3627

Nous remontons légèrement. A ce moment là, des bruits de V8 se font entendre, signalant l’arrivée des Cobra.

IMG_3631     IMG_3635     IMG_3637

Les Lancia Aurelia ne sont pas courantes en courses historiques. Ici une B20 S de 1955.

IMG_3641

Puis une autre Cobra, avec un panneau de carrosserie manquant.

IMG_3647

Place à une autre Ferrari de choix, à savoir la 250 GT SWB n°2129GT ayant notamment remporté le Tour en 1960 aux mains de Willy Mairesse.

IMG_3649

Une autre Alfa GTA 1600, déjà vue quelques heures plus tôt.

IMG_3652

Après la DB4 GT n°0105, voici sa sœur n°0110.

IMG_3665     IMG_3668

Deux Porsche bien différentes : une 356 « civile » et la 904 du Tour.

IMG_3669     IMG_3672

La Mustang de Gérard Holtz repasse également.

IMG_3676     IMG_3678

Il faut toujours être sur ses gardes pour ne pas louper certaines voitures, à l’image de cette Ferrari 348.

IMG_3679

Les Alfa Romeo continuent d’affluer en direction de l’arrivée.

IMG_3681     IMG_3682     IMG_3683     IMG_3684     IMG_3685

Cobra vs Type E, le duel s’est poursuivi jusqu’au bout.

IMG_3690     IMG_3697

Apparemment, les propriétaires de voitures sportives se sont passés le mot. Ce n’est pas pour nous déplaire, ce duo F430/Corvette ZR1 noir et blanc est des plus plaisant.

IMG_3701     IMG_3702

La Breadvan repasse pour la dernière fois de la journée devant nous, il est primordial de ne pas louper notre filé.

IMG_3704

Voici la Jaguar Type E du dauphin, Jean-Pierre Lajournade.

IMG_3711     IMG_3712

La lumière de fin d’après-midi offre une petite fenêtre de tir dans le virage à gauche. Dommage qu’elle n’ait pas été là plus tôt, cela aurait permis de s’entraîner et de faire mieux qu’avec cette 458 Italia…

IMG_3724

Dernière photo à cet endroit avec la Lotus Elan déjà croisée.

IMG_3729

Nous remontons vers la voiture, les 18h30 approchant. En chemin, nous photographions cette Alfa Romeo 1750 GTAm.

IMG_3737

Et enfin ces trois Ferrari modernes qui s’en donnent à cœur joie.

IMG_3745     IMG_3749     IMG_3752

C’est sur ces sonorités italiennes que nous repartons. La journée aura été splendide malgré un temps maussade le matin. Le plateau était très fourni, notamment en Ferrari.

Pour dresser un bilan, nous précisons que nous avions reçu un objectif 55-250 mm quelques jours avant l’événement. C’était donc le baptême du feu pour celui-ci, d’où certaines photos limites au niveau de la qualité. Bien évidemment, les clichés s’amélioreront au fil du temps.

Nous tenons à remercier toute l’équipe de Peter Auto pour l’accréditation, et plus particulièrement M.Suzeau.

Nous vous donnons rendez-vous l’an prochain pour peut-être une couverture plus importante du Tour Auto 2015, et d’ici là, d’autres reportages sont prévus !

http://peterauto.peter.fr/fr/evenement/retour/id/30/nom/Tour+Auto+Optic+2ooo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *