Red Horse 2012

Après la séance photo avec deux Ferrari quelques semaines auparavant, un événement mettant en avant la marque a lieu à La Grande-Motte dans l’Hérault les 1er, 2 et 3 juin. La station balnéaire accueille en effet chaque année le Red Horse, qui permet de récolter des fonds en partenariat avec le Lions Club pour les enfants malades et handicapés grâce à des baptêmes dans les italiennes.

Contre 30 €, vous pouvez prendre place à bord d’une Ferrari et profiter ainsi d’une longue balade plutôt sportive aux alentours de la ville. Pour cette 8ème édition, une cinquantaine de Ferrari se sont inscrites et espèrent bien battre le record des précédentes éditions.

Au départ, nous avions décidé de nous y rendre le dimanche mais une météo annoncée comme maussade nous a finalement poussés à avancer notre sortie au samedi. Choix que nous ne regretterons pas, le soleil étant resplendissant et l’air marin apporte un peu de fraîcheur !

Les Ferrari sont annoncées à 15h45 sur le parking près de La Grande Pyramide, édifiée en 1974 et dominant toute la cité du haut de ses quinze étages. Nous sommes un peu en avance, seules quelques voitures sont là puisque n’ayant pas pris part à la balade du jour vers Alès. Pour le moment, il y a une 308 GTS, une F430, une 575 Maranello et une 328 GTS.

Nous décidons de nous placer à un carrefour « stratégiquement » pour pouvoir prendre en photo les sportives de retour dans la ville. Les premières arrivent au compte-goutte, avec cette 308 ou encore ces deux F430.

         

Une F430 Spider arrive de notre gauche, ce qui permet de prendre l’arrière.

Les Maserati sont également les bienvenues au meeting, à l’image de cette GranTurismo au V8 rauque. La combinaison bleu/intérieur beige est magnifique !

Les F430 sont nombreuses cette année, la teinte Grigio fait office d’intrus dans cette marée rouge.

Des modèles un peu plus anciens sont aussi de la partie, comme les 348 et autres 355.

    

Les baptêmes commencent et la ville se remplit des sonorités envoutantes des moteurs poussés dans leurs retranchements ! Les mélodies changent en fonction des mécaniques, le V8 4.5 de la 458 Italia hurle tandis que le 12 cylindres à plat de la 512 TR est plus grave.

    

L’une des plus belles voitures du meeting fait son apparition. La 360 Challenge Stradale est une version « améliorée » de la 360 Modena. La mécanique gagne 25 ch pour atteindre 425 ch, puissance délivrée à 8500 tr/min ! Elle se destine plus à un usage circuit qu’à un usage quotidien avec un rabaissement, un diffuseur amélioré et surtout un gain de poids (plus de 100 kg) important. Sur le plan visuel, les boucliers sont revus, les rétroviseurs et le tablier arrière sont faits de carbone et une bande aux couleurs du drapeau italien court au centre de la carrosserie.

Nous changeons d’emplacement, à quelques mètres du précédent. Chez Maserati, une autre GranTurismo se dévoile. Cette fois, c’est une rare version MC Sport Line, basée sur la déclinaison S, qui fait chanter son V8. Elle reprend les organes mécaniques de la S (soit toujours 440 ch au programme) mais s’en différencie par l’adoption de suspensions rabaissant la caisse et de barres stabilisatrices. Elle opte pour une finition noire au niveau de l’aileron, des pognées de porte, des bas de caisse et des boucliers.

Une 355 semble connaître quelques soucis …

Elle se gare en urgence au milieu de la route, provoquant un mini-bouchon. On en profite pour prendre la poupe d’une Testarossa, du même coloris que la malheureuse Berlinetta.

Les différentes Ferrari continuent leur procession.

         

Autre modèle qu’est la 348, ici en version GTS (targa). Son V8 3.4 développe 300 ch et sa sonorité est des plus agréables. La ligne a plutôt bien vieilli.

Les productions de Maranello ne sont pas toutes rouges, la preuve avec cette F430 Scuderia jaune aux bandes et aux jantes grises. Superbe !

La 360 Challenge Stradale fait un deuxième passage.

La 575 Maranello vue sur le parking au début fait finalement les baptêmes. Dommage pour le liseré sur les jantes et les grilles dans les ailes rouges.

Avec le beau temps, les spiders sont de sortie, notamment une 355 et une Gallardo.

    

Les F430 Scuderia nous gratifient de belles accélérations.

    

Le rouge est vraiment la couleur la plus répandue chez Ferrari.

         

Une F430 noire vient rompre la « monotonie » du rouge.

Les passagers semblent ravis si l’on en croit leurs visages radieux, bien installés dans le siège passager des autos. Celles ouvertes offrent un petit plus.

         

Nous avons beaucoup de photos de l’arrière des belles au cheval cabré mais cet endroit est très photogénique pour ce point de vue. En voici d’autres.

    

Nous traversons la rue pour changer un peu. La 308 GTS fait partie des doyennes du plateau mais n’en demeure pas moins charmante et son propriétaire ne la ménage pas.

Après cette petite ligne droite, les Ferrari tournent à gauche pour revenir sur le parking et ainsi emmener un autre passager en baptême.

    

Les passages commencent à se raréfier, nous décidons donc de partir en direction du parking pour voir ce qu’il s’y passe. Dernière photo ici avec cette 355 GTS.

Devant le parking, une 456 GT et une 360 Modena, toutes deux grises, que nous avions loupé jusqu’alors.

Certains propriétaires commencent à partir à l’image de celui de la Gallardo Spyder.

Il y a du monde autour des véhicules, ce n’est pas évident de capturer les véhicules librement.

Les Ferrari semblent rangées par couleurs : on dirait presque une grille de départ !

Cet évènement fut une nouvelle fois un véritable succès. 125 baptêmes ont ainsi été effectués la seule journée du samedi, une très bonne nouvelle pour les enfants handicapés !

Nous tenons à remercier l’équipe du Red Horse pour nous avoir autorisés à effectuer ce reportage et nous signons d’ores et déjà pour l’édition 2013 !

Une réflexion sur “Red Horse 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *