Rallye des Princesses 2014

Rallye-des-princesses-2014

Le Rallye des Princesses, l’événement automobile féminin français par excellence, célébrait cette année sa 15ème édition. Toujours organisé par l’équipe de Viviane Zaniroli, il ralliait comme l’an passé Paris à Saint-Tropez mais avec un itinéraire différent. La recette reste inchangée : cinq étapes empruntant les plus belles routes de France au volant de voitures sportives et de collection, les princesses devant suivre un road-book et tenir une moyenne fixée au préalable. Après Lara Micheli et Solweig Lizlow en 2013, les marraines étaient cette fois Adriana Karembeu et sa sœur Natalia Sklenarikova.

Après avoir pris contact avec l’organisation, notre demande de couvrir les étapes 3 et 4 est acceptée. La première partait de Vichy pour arriver à Nîmes, et dans cette dernière que nous avions décidé de nous installer.

Nous arrivons vers 17h sur place. Tout est calme pour le moment, mais nous repérons tout de même cette Porsche Carrera GT : il y a pire comme entrée en matière !

IMG_4806     IMG_4808     IMG_4813

Puis environ trente minutes plus tard, les premières concurrentes font leur apparition. C’est le cas de cet équipage à bord d’une CG 1300 S Coupé.

IMG_4815     IMG_4816

Ou encore cette superbe Mercedes-Benz 190 SL de 1961. A noter que l’organisation avait choisi l’avenue Feuchères comme lieu d’arrivée. Inaugurée en 1842, cette grande et large rue est pratiquement restée inchangée depuis. En fond, vous pouvez apercevoir la gare de Nîmes, bâtie également dans les années 1840 et très proche extérieurement de son aspect d’origine.

IMG_4823

Petit à petit, les équipages passent la ligne d’arrivée. Les modèles sont très différents, comme par exemple une Abarth 695, une Dino 246 GTS ou encore une Mercedes Pagode.

IMG_4826     IMG_4828     IMG_4829

En passant sous l’arche d’arrivée, les princesses valident non seulement leur étape mais reçoivent par la même occasion une flûte de champagne. Levons notre verre !

IMG_4830

Comme dans tout bon rallye qui se respecte, les Porsche sont présentes en nombre. Ici, une 356 SC et une 356 B Cabriolet.

IMG_4833     IMG_4834

Les modèles (tout comme les princesses) sont tous plus élégants les uns que les autres. Ici, une Triumph TR4.

IMG_4838     IMG_4840

Déjà présente l’an passé, cette Ferrari 250 California Spider attire l’attention du public présent. Bien que non authentique puisque basée sur une 250 PF Cabriolet (châssis N°2941GT), elle est néanmoins magnifique.

IMG_4843

Autre voiture de retour que cette Facel-Vega HK 500 de 1959. Son V8 américain « glougloute » en remontant l’avenue…

IMG_4849

Les spectateurs commencent à affluer et les photographes sont nombreux. Les concurrentes doivent se frayer un chemin pour espérer se garer.

IMG_4857     IMG_4859

Plusieurs exemplaires de Dino 246 sont également de la partie. Dont cette version GTS avec un sticker amusant à l’arrière.

IMG_4860     IMG_4862

La file d’attente pour stationner dans le « parc » concurrents est de plus en plus longue, ce qui permet d’admirer les voitures plus en détails.

IMG_4877

Il ne faut pas oublier les anglaises, à l’image de ces deux Jaguar Type E.

IMG_4898

Voici une autre Porsche, cette fois une 911 de 1978 en version turbo et dans une teinte peu courante.

IMG_4903     IMG_4904

Il serait dommage de ne pas photographier les modèles français présents, comme cette Peugeot 504 Cabriolet de 1975. Le tricycle à ses côtés veut-il faire la course contre elle ?

IMG_4907

Elle était suivie d’une Ferrari Testarossa, qui s’inscrit dans une catégorie de véhicule diamétralement opposée.

IMG_4909     IMG_4910

Depuis le début de l’année 2013, l’avenue Feuchères s’est vue métamorphosée avec notamment l’ajout de bacs à eau de l’esplanade Charles-de-Gaulle jusqu’à la gare. De quoi tenter des photos différentes.

IMG_4927     IMG_4931

Au milieu des bolides présents au rallye figurent des exceptions, à l’instar de cette Innocenti Mini : les étapes n’ont pas dû être de tout repos à son bord !

IMG_4941

Restons dans le rouge avec cette autre Ferrari : après la Testarossa vue quelques minutes plus tôt, voici son évolution la 512 TR. Malgré ses vingt ans passés, elle en impose toujours autant, surtout avec son arrière très large.

IMG_4946

Autre modèle frappé du cheval cabré participant à l’aventure, une plus récente 599 GTB Fiorano.

IMG_4959

Parmi les voitures modernes engagées figurait aussi cette BMW Z8 vêtue de bleu.

IMG_4960     IMG_4961

Ou encore cette Aston Martin DB9.

IMG_4962

Il est près de 19h45 lorsque Adriana Karembeu et sa soeur Natalia font leur entrée au volant de leur Ferrari California. Immédiatement, la foule s’approche, c’est donc le moment idéal pour photographier les voitures à présent soigneusement parquées. Les files présentent des modèles variés de toutes les couleurs. Ici, une rare BMW 2002 Turbo attire notre attention.

IMG_4965

Les duos formés sont de toute beauté. La Ferrari 250 California trône aux côtés d’une Porsche 912, tandis qu’une Dino 246 GTS orange attend auprès de l’une des 356 Cabriolet.

IMG_4966     IMG_4969

Les Jaguar n’étaient pas les seules voitures anglaises présentes, on pouvait également découvrir cette superbe Austin-Healey 3000 en état concours.

IMG_4971     IMG_4972

Toutes les voitures italiennes ne se ressemblent pas, la preuve avec ce duo insolite.

IMG_4973

Autre duo sympathique, la Dino 246 dont nous avons déjà parlé accompagnée d’une jolie Porsche 356.

IMG_4976     IMG_4978

Il est près de 20h lorsque nous envisageons de repartir. Mais auparavant, n’oublions pas les marraines de cette édition 2014. En effet, alors que nous commencions à redescendre l’avenue, Adriana et Natalia parcourent le chemin inverse. Une foule compacte les entoure, ce qui rend compliquée toute prise de vue (d’où les têtes présentes sur notre photo ci-dessous). En tant que princesses, il était normal qu’elles portent toutes les deux un diadème !

IMG_4981

Le lendemain matin, les équipages partaient de Nîmes en direction du Domaine de Pont Royal tout en passant par Le Castellet. Sur l’itinéraire visible sur le site de l’événement, il était indiqué que les concurrentes passaient aux Baux de Provence, et c’est donc ici que nous avons attendu leur passage. Malheureusement, nous avons mal interprété le document, aucune voiture ne passant devant nous…. Ce qui est fort dommage pour nous, pour vous lecteurs mais aussi pour l’organisation à qui nous avions promis de couvrir l’étape 4. Surtout que les paysages des environs étaient de toute beauté, et des clichés en mouvement auraient été les bienvenus.

Cette édition 2014 était une nouvelle fois réussie avec de très beaux modèles présents et une ambiance chaleureuse. Nous vous donnons rendez-vous en 2015 pour la 16ème édition !

Nous tenons par ailleurs à remercier chaleureusement Mme Vital d’avoir accepté notre demande d’accréditation, et nous excusons une nouvelle fois auprès de l’organisation pour la non-couverture de l’étape 4.

http://www.zaniroli.com/rallye-des-princesses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *