Paradis Porsche 2012

Rendez-vous incontournable pour les Porschistes français (et d’Europe d’ailleurs), le Paradis Porsche dans la ville mythique de Saint-Tropez s’est tenu cette année du 12 au 14 octobre 2012. Malgré le succès rencontré, c’est pourtant la première fois que nous nous y rendions pour cette 19ème édition. Les échos à l’encontre de cet évènement étant favorables, c’est avec plaisir que nous y allons, surtout car organisé par le très actif club Porsche Méditerranée.

Nous avons choisi le samedi, jour de l’exposition près du port de la ville varoise rempli de yachts et la météo est très belle pour un mois d’octobre. Les propriétaires des sportives allemandes avaient le loisir de partir en balade sur les routes alentours mais aussi de tourner sur le circuit du Luc. Le lendemain, les véhicules défilaient près du port et montaient sur un podium.

Après une petite balade dans la ville et notamment sur le joli port, nous arrivons sur le parking de l’exposition. Les Porsche sont partout et de toutes les couleurs. Les modèles sont triés par génération, à l’image de ces 997.

Parmi cette génération se trouve une rareté puisque produite à seulement 250 exemplaires : la 911 Sport Classic. Elle s’inspire de la Carrera RS 2.7 de 1973 avec ses jantes Fuchs et son aileron queue de canard. Mécaniquement, le 3.8 est poussé à 408 ch (moteur repris plus tard sur la GTS) . A l’extérieur, elle opte pour du gris assorti à deux bandes d’un gris plus foncé. Les freins et le châssis ont aussi droit à leur lot de modifications.

La vue en arrière-plan sur les bateaux offre un joli panorama, malheureusement des éléments perturbateurs, comme ce Defender, peuvent venir gâcher la photo. Ce duo très sombre est composé d’une 997 Turbo, très nombreuses ce jour-là, et d’une 997 Cabriolet personnalisée avec des éléments Gemballa et de grandes jantes. Pour les amateurs de bateaux, le yacht en fond est l’Andreas L, long de 60 mètres.

Retour sur la Sport Classic. La ligne paraît presque identique à celle de son aînée. Il s’agit du numéro 159 sur les 250 produits. Sa teinte est sublime sans tomber dans l’excès, et la 991 jaune qui la côtoie contraste vraiment.

Le Paradis est également l’occasion de présenter les nouveaux modèles de la marque. Le nouveaux Boxster type 981 est présent en deux exemplaires, une 991 Cabriolet est entre celles-ci et opte pour une teinte vert flashy alors que la 991 Coupé jaune précédemment évoquée est présentée avec l’option queue de canard. Comme quoi, il y a de la couleur au catalogue, qui change des nombreuses Porsche dans des coloris sombres ou plus classiques.

C’est ce que l’on peut constater en se rendant dans la rangée des 997, du gris et du noir à perte de vue.

Néanmoins, une teinte « classique » peut-être égayée par un intérieur de choix, comme ce brun de bon goût. Le pare-chocs type GT3 est monnaie courante.

Les voitures arrivent au compte-goutte et le parking a du mal à se remplir. Cette édition 2012 célébrait les GT3 et autres GT3 RS mais l’emplacement qui leur est réservé n’est pas plein à craquer !

     

Un peu plus loin, une 911 Turbo S dans un rare Ruby Red Metallic attend paisiblement. Avec les jantes noires, la combinaison est très agréable à regarder et peu commune !

     

Du côté des 993, parmi les nombreux cabriolets se trouve une Turbo dans un bleu foncé. Avec ses ailes élargies, ses deux sorties d’échappement, son aileron rappelant les 930 et ses jantes cinq branches, elle ne passe pas inaperçue. Avec 408 ch tirés de son 3.6 grâce à deux turbos KKK, elle peut atteindre 290 km/h et abattre le 0 à 100 km/h en 4.5 secondes ! Elle est la première des 911 Turbo à embarquer quatre roues motrices.

Les modèles anciens sont de la partie mais en faible quantité. Pourtant, ils ont le mérite d’être originaux : entre une Carrera rose ou une 914 grise légèrement modifiée, que choisiriez-vous ?

Ce n’est pas couramment que l’on rencontre des GT3 rouges…

Les 997 ne sont pas les seules représentantes des GT3 RS, il y a aussi des 996, fortes de 380 ch.

Parmi les Turbo, certaines sortent également de l’ordinaire, à l’instar de cette 997 rouge.

Vous êtes plutôt Carrera 3.0 ou 997 Carrera GTS ? Au passage, si quelqu’un connaît la teinte de cette dernière, nous sommes preneurs : selon le point de vue adopté, la carrosserie est noire ou tend vers l’aubergine, sublime !

Malheureusement, il n’est qu’un peu plus de 15h et nous pensons déjà à rentrer. En effet, il y a peu de mouvement et les voitures vraiment rares sont absentes (pas de Carrera GT ou de 959 par exemple pour ne citer qu’elles).

Même si nous avons été quelque peu déçus, ce fut tout de même une agréable journée sous une météo clémente et dans un cadre somptueux. Nous apprendrons toutefois plus tard avoir loupé une rare Porsche 924 Artz Kombi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *